Les Vitraux de l’église de  Bar-sur-Seine :

Une exposition réalisée par des élèves de 5e du collège Paul Portier,

 

Dans le cadre d’activités pédagogiques, les « Parcours Diversifiés », une douzaine d’élèves de 5e du collège Paul-Portier ont travaillé sur des vitraux de l’église de Bar-sur-Seine.

Présenter et expliquer les vitraux d’une église, l’idée n’est pas nouvelle. Elle a été reprise d’un ancien projet, réalisé par monsieur Jean-Luc Stéphan, alors président de l’OTSI de Bar-sur-Seine. Ce projet visait à mettre en place des panneaux dans chacune des chapelles, décrivant simplement les différents tableaux, statues, sculptures et vitraux qu’elles contenaient. Malheureusement, il n’a jamais été finalisé par ses successeurs. Pourtant, l’idée était bonne ; un certain nombre d’églises troyennes offrent aujourd’hui ce service permanent et gratuit à tous les visiteurs.

A partir de ce fond documentaire que Jean-Luc Stéphan, devenu depuis président de l’association « Patrimoine Barséquanais », nous a gracieusement prêté, augmenté de mes propres recherches et corrections, complété par des recherches au C.D.I. et sur Internet, les élèves ont dû identifier les différents panneaux des verrières. Ils les ont ensuite expliqués en les réintégrant dans les légendes qu’ils illustrent. Un long travail de réécriture a été réalisé par les élèves. En effet, il leur fallait résumer en une page la masse documentaire constituée et les longs récits de la Légende Dorée de Jacques de Voragine ou de la Bible, de façon à rendre compréhensible le vitrail. C’est ce travail qui a été le plus long, le plus difficile et peut-être aussi le plus lassant pour les élèves. Sélectionner dans les Légendes les mots, les phrases ou paragraphes qui convenaient le mieux à l’explication du vitrail, et donner une cohérence au tout a souvent été un véritable obstacle.

 

Afin de le valoriser au mieux, le travail des élèves est exposé dans l’église Saint-Étienne de Bar-sur-Seine. Elle présente et explique une dizaine de vitraux de l’église, permettant de donner du sens à ce que beaucoup d’entre nous admirons sans toujours comprendre. L’histoire de sainte Barbe, de saint Roch, de la Vierge Marie et de ses parents, Joachim et Anne, de la Croix, de la Justice biblique (Salomon et Daniel), de saint Sébastien, du miracle de l’Hostie, de saint Louis et de saint Nicolas est présentée au travers de panneaux posés dans chacune des chapelles où ces verrières sont placées. Chaque panneau a représenté un travail d’une dizaine d’heures pour un groupe de deux ou trois élèves. Ils ont été conçus comme un triptyque : au centre, le vitrail avec les différentes scènes numérotées ; ces numéros renvoient, à droite, à une légende identifiant en une ligne chacune des scènes ; à gauche, un résumé de l’Histoire permet de mieux comprendre le récit imagé du vitrail.

 

Ces vitraux sont l’expression monumentale de la dévotion des particuliers, qui se sont fait souvent représenter sur la verrière qu’ils ont commandée, ou des confréries qui les ont offertes. Ils sont l’un notre plus prestigieux patrimoine, faisant de nos églises de véritables petits musées, auxquels il conviendrait d’ajouter la sculpture et la peinture. Cette richesse est l’un des fondements de notre Culture. Cette exposition est de ce fait un acte de citoyenneté, un moyen pour les élèves de s’approprier cet héritage patrimonial, de le comprendre et par conséquent de mieux le respecter.

Bonne visite.

 

Jacky Provence

Sommaire

Page d'accueil